Science et christianisme - Théolib 51

[ L'accueil | retour à la revue]

 

Un protestantisme libertaire ? Hommage à Élie Reclus - Théolib 52

 
 

 
Éditorial
Pierre-Yves RUFF
 
    L’appellation “protestantisme libertaire” n’est certes pas une appellation contrôlée. À notre connaissance, on ne la rencontre guère, pas même sous la plume du pasteur Tricot, auteur d’un intéressant récit, De l’anarchie à l’évangile, et qui tenta jadis d’établir une sorte de synthèse entre le message de l’Évangile et ses convictions d’ordre social. Il est vrai qu’en son temps, on évoquait plutôt le “socialisme”, songeant par là à la figure de Jaurès plutôt qu’à sa postérité.
    Pourtant, chacun le sait, Élie et Élysée Reclus, tous deux théologiens, comptèrent parmi les grands noms du courant libertaire – et ce n’est pas sans sympathie que Ferdinand Buisson, ou encore Félix Pécaut, observaient leur mouvement. Pour la petite histoire, Pécaut, ami d’enfance d’Élie et Élysée, fut mis un jour à la porte par leur père, un austère pasteur orthodoxe, pour avoir avancé quelques idées théologiques…
    Ce numéro de Théolib a pour objet d’essayer de comprendre la mutation que traversa le protestantisme, vers le milieu du XIXesiècle. La thèse présentée par Élie Reclus – faut il y voir un remarquable canular ? –, lors de l’obtention de son diplôme de pasteur, en est un précieux indice. Elle témoigne de l’aspiration à la liberté qui existait alors.
    Puis, comme on dit aujourd’hui que l’avenir est aux “évangéliques”, il nous a semblé pertinent de présenter l’évolution d’un monde jugé très fermé, mais dont la surprenante évolution a abouti à cette affirmation : “reconnaissant que la perception de la vérité dépend toujours de la nature et des expériences des hommes, l’Église n’a pas de conviction officielle devant être acceptée obligatoirement par tous les membres”. Preuve, sans doute, que s’agissant de la liberté, rien n’est jamais joué.
    Sommaire
     
    Pierre-Yves Ruff, Éditorial
    Pierre-Yves Ruff, Le protestantisme libéral au XIXe siècle ou la constitution d’une culture de la résistance
    Élie Reclus, Examen du principe de l’autorité
    Pierre-Yves Ruff, Étonnantes évolutions
    Chrystal Vanel, La Communauté du Christ, D’un mormonisme particulier à un protestantisme libéral singulier

[ L'accueil | retour à la revue]