L’autre Calvin - Théolib 45

[ L'accueil | retour à la revue]

 

L’autre Calvin - Théolib 45

 
 

 
Éditorial. L’autre Calvin
Pierre-Yves RUFF
 
    On a parfois pu dire que les attaques contre Calvin avaient été, à l’origine, menées par des propagandistes catholiques, avant que de l’être par des propagandistes libéraux. Peut-être le soupçon n’est-il pas entièrement dénué de sens.
    Mais de la “propagande libérale”, nous pouvons retenir deux ouvrages. Le premier, Sébastien Castellion. Sa vie, son œuvre, n’est autre que la thèse, couronnée par l’Académie française, de Ferdinand Buisson. Cet ouvrage monumental (plus de 950 pages) demeure une référence pour les recherches historiques. Le second, Sébastien Castellion et la Réforme calviniste. Les deux Réformes, est une œuvre d’Étienne Giran, qui eut accès en Hollande aux bibliothèques des Remonstrants, et par là à des textes qu’on croyait disparus. Ce “petit” livre (à peine 400 pages dans la réédition de Théolib) est une mine de renseignements, même s’il nous propose un tout autre regard sur Calvin.
    Quoi qu’il en soit, nous présentons ici trois approches complémentaires : la mécanique exégétique de Calvin, la place faite aux femmes dans l’univers (imaginaire, mais hélas pas seulement) du calvinisme, enfin les mécanismes de pouvoir à l’œuvre dans la cité, mais également dans la pensée du maître de Genève.
    En guise d’envoi, nous vous proposons des extraits de deux écrits d’un théologien peu connu aujourd’hui, Edmond Scherer. Professeur de théologie mais surtout professeur d’orthodoxie, il fut l’un des premiers à initier la “révolution théologique” de 1850, avant que de de se consacrer à la littérature et de devenir l’un des grands artisans de la IIIe République.
    Faut-il croire que la théologie demeure une littérature, et que les croyances témoignent souvent du “piège de la métaphore qui guette tout métaphysicien” — comme le dit Buisson ? Mieux vaut laisser cette question ouverte…

    Sommaire
     
    Éditorial. L’autre Calvin
    Didier Fougeras, Jean Calvin interprète : l’Écriture en sens giratoire
    Jean-Loup Seban, Éloge effronté de la misogynie calviniste par un calvinophobe
    Pierre-Yves Ruff, Quand Calvin devint calviniste ou comment naissent les totalitarismes
    Edmond Scherer, La Critique et la Foi (extraits)
    Gabriel Séailles, La libre pensée (extrait)

[ L'accueil | retour à la revue]